Se préparer à la veillée de la Miséricorde

du 11 décembre 2015 à 20 H30.

en L'Eglise Sainte THERESE 

                 "  possibilité de rencontrer un prêtre personnellement pour la confession  "

 

Lecture de St Paul apôtre aux Romains

 

Nous qui sommes plusieurs, nous sommes un seul corps dans le Christ, et membres les uns des autres, chacun pour sa part. Et selon la grâce que Dieu nous a accordée, nous avons reçu des dons qui sont différents.

Si c’est le don de prophétie, que ce soit à proportion du message confié ; si c’est le don de servir, que l’on serve ; si l’on est fait pour enseigner, que l’on enseigne ; pour réconforter, que l’on réconforte. Celui qui donne, qu’il soit généreux ; celui qui dirige, qu’il soit empressé ; celui qui pratique la miséricorde, qu’il ait le sourire. Que votre amour soit sans hypocrisie. Fuyez le mal avec horreur, attachez-vous au bien.

Soyez unis les uns aux autres par l’affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. Ne ralentissez pas votre élan, restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur, ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve, soyez assidus à la prière. Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, pratiquez l’hospitalité avec empressement.

Bénissez ceux qui vous persécutent ; souhaitez-leur du bien, et non pas du mal. Soyez joyeux avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent. Soyez bien d’accord les uns avec les autres ; n’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous fiez pas à votre propre jugement. Ne rendez à personne le mal pour le mal, appliquez-vous à bien agir aux yeux de tous les hommes. Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes […] Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.

 

Psaume  85 que l’on reprendra ensemble

 

Écoute, Seigneur, réponds-moi, car je suis pauvre et malheureux.

Veille sur moi qui suis fidèle, ô mon Dieu, sauve ton serviteur qui s'appuie sur toi.

Prends pitié de moi, Seigneur, toi que j'appelle chaque jour.

Seigneur, réjouis ton serviteur : vers toi, j'élève mon âme !/ R

 

Toi qui es bon et qui pardonnes, plein d'amour pour tous ceux qui t'appellent,

écoute ma prière, Seigneur, entends ma voix qui te supplie.

Je t'appelle au jour de ma détresse, et toi, Seigneur, tu me réponds.

Aucun parmi les dieux n'est comme toi, et rien n'égale tes oeuvres…/R

 

Montre-moi ton chemin, Seigneur, que je marche suivant ta vérité ;

unifie mon coeur pour qu'il craigne ton nom.

Je te rends grâce de tout mon coeur, Seigneur mon Dieu,

toujours je rendrai gloire à ton nom ;

il est grand, ton amour pour moi : tu m'as tiré de l'abîme des morts. /R

 

Evangile selon st Luc 3, 10… (3ème dimanche de l’Avent)

 

« Les foules qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Jean leur répondait : « Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas ; et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même ! » Des publicains (collecteurs d’impôts) vinrent aussi se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que devons-nous faire ? » Il leur répondit : n’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. » A leur tour des soldats lui demandaient : « Et nous, que devons –nous faire ? » Il leur répondit : « Ne faites ni violence ni tort à personne ; et contentez-vous de votre solde. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Il nous est dit, d’abord, de ne pas juger, et de ne pas condamner. Si l’on ne veut pas être exposé au jugement de Dieu, personne ne doit devenir juge de son frère. De fait, en jugeant, les hommes s’arrêtent à ce qui est superficiel, tandis que le Père regarde les coeurs. Que de mal les paroles ne font-elles pas lorsqu’elles sont animées par des sentiments de jalousie ou d’envie ! Mal parler du frère en son absence, c’est le mettre sous un faux jour, c’est compromettre sa réputation et l’abandonner aux ragots.

Ne pas juger et ne pas condamner signifie, de façon positive, savoir accueillir ce qu’il y a de bon en toute personne et ne pas permettre qu’elle ait à souffrir de notre jugement partiel et de notre prétention à tout savoir. Ceci n’est pas encore suffisant pour exprimer ce qu’est la miséricorde. Jésus demande aussi de pardonner et de donner, d’être instruments du pardon puisque nous l’avons déjà reçu de Dieu, d’être généreux à l’égard de tous en sachant que Dieu étend aussi sa bonté pour nous avec grande magnanimité. »(extrait de la bulle d’indiction pour le jubilé de la miséricorde) .

Paroisse de Saint Memmie              Diocèse de Châlons en Champagne

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square
Diocese de chalons en champagne.png

SAINT - MEMMIE : 88,6 

ANNONCER A TOUS LA BONNE NOUVELLE

Monseigneur Gilbert LOUIS

Evêque de Châlons