du 08  mars au 22 mars 2020
Sur les pas de Saint Memmie

HISTOIRE DE SAINT POME 6ème partie

Extraite de « L’Histoire de la Champagne »
de M. l’Abbé Alexandre-Clément BOITEL (1799-1881)
Chanoine titulaire de la Cathédrale de Châlons sur Marne

 

C'est sainte Pudentienne, fille du patrice Pudens, qui reçut saint Pierre à son arrivée à Rome. Elle a donné son nom à un faubourg de Châlons, où I'on a élevé une chapelle, sous son invocation, et où s'est établi un pèlerinage fort célèbre.

La seconde vierge a un nom moins connu, mais sa vie fut plus accidentée. Par sa renommée de sainteté, le pontife de Châlons était devenu comme un aimant puissant, qui attirait souvent à lui les âmes, sans avoir besoin d'aller les chercher.

Citons un exemple bien touchant : un seigneur nommé Bactius, né de sang royal, qui habitait le village de Solere ou Solosse, lieu peu éloigné de Neuchâteau, et assis sur le rivage de la rivière de Verre, et Lintrude, son épouse, vinrent lui présenter une petite fille pour être baptisée de sa main.

Memmie l'instruit de doctrine de l'Evangile suivant son âge, lui impose le nom de Manne et lui confère le baptême. Il remarqua en elle plusieurs indices de sa sainteté future. Quand il lui eut appris les premiers éléments du christianisme, il la remit entre les mains de ses parents, en attendant qu'elle put recevoir plus tard des leçons d'une plus haute perfection.

En effet, on l'amena une seconde fois à Memmie, qui la mit dans un couvent de saintes filles et la confia â la vigilance de la supérieure. Le saint pontife venait la visiter, lui donnait tous ses soins, faisait germer dans son cœur toutes les vertus. La nature et la grâce s’étaient unies pour la rendre agréable aux yeux de Dieu et des hommes. Sa modestie était parfaite. Tout le monde admirait ses brillantes qualités : elle seule ne s’en doutait pas. Elle eut bientôt l’occasion de déployer une vertu fort rare : la constance.

Ses parents la retirèrent du couvent pour la présenter à la cour. Plusieurs princes, charmés de ses attraits, la recherchèrent en mariage. Bactius favorisait leurs desseins. Mais cette sainte fille ne voulut jamais y consentir ; elle avait choisi un autre époux ; elle avait consacré à Dieu son cœur et son corps. Aussi ferma-t-elle constamment les yeux aux honneurs, aux richesses, et aux plaisirs que le monde s'empressait de lui offrir.

OFFRANDE DE MESSE

 

          Pourquoi faire célébrer une messe ?

         La messe est une action de remerciement et de louange. Toute messe est célébrée pour le monde entier, mais l’Eglise a reconnu au célébrant la possibilité de joindre à cette intention générale telle ou telle intention particulière.

        Vous pouvez demander à un prêtre de porter auprès du Seigneur certaines de vos intentions au cours de la messe.

       On peut demander une messe :

- Pour des défunts : vous demandez à Dieu de les accueillir auprès de Lui dans sa lumière. C’est le meilleur moyen de conserver bien vivante leur mémoire.

- Pour des proches : parents, enfants, amis, voisins… Vous demandez à Dieu de les aider à passer un moment difficile : maladie, échec, difficultés familiales...

- En action de grâce : tout simplement pour dire Merci.

Toute messe est sans prix, mais dès les origines, les fidèles ont participé par leur offrande aux frais de culte, à la subsistance des prêtres, à la vie de l’Eglise.

                                      Les honoraires de messe sont désormais fixés à 18 euros.

Paroisse de Saint Memmie              Diocèse de Châlons en Champagne

SAINT - MEMMIE : 88,6 

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square

ANNONCER A TOUS LA BONNE NOUVELLE

Monseigneur Gilbert LOUIS

Evêque de Châlons