Communiqué de Mgr Touvet du 3 décembre  2020

Chers amis du diocèse de Châlons,

Vous le savez, le Conseil d’Etat a déclaré le 29 novembre que la jauge des 30 personnes était disproportionnée et constituait une « atteinte grave et manifestement illégale » à la liberté de culte. Suite à son ordonnance, le ministre de l’Intérieur a déclaré hier que, jusqu’au 15 décembre, la jauge serait la suivante : « laisser libres 2 sièges entre chaque personne ou entité familiale et n’occuper qu’1 rangée sur 2 » (Décret n° 2020-1505 du 2 décembre 2020), c’est-à-dire 1 place sur 6 environ. C’est la norme que nous appliquerons partout dans le diocèse pour les Dimanches 6 et 13 décembre, ainsi que pour les baptêmes, mariages, obsèques et messes de semaine. Avec les évêques de France, j’estime qu’elle est applicable même si elle est toujours très contraignante.

Nous attendons avec impatience de connaître ce qui nous sera prescrit à compter de la sortie du confinement prévue le 15 décembre, de même que la jauge exceptionnelle pour le 24 décembre au soir, si la parole du Premier Ministre le 1er décembre au matin débouche en effet sur une mise en œuvre moins contraignante.

Je profite de cette communication pour rappeler plusieurs points que chacun doit observer, qu’il soit célébrant ou participant :

- lavage des mains à la sacristie pour toute personne préparant les objets liturgiques et les oblats

- lavage au gel hydro-alcoolique à l’entrée

- port du masque sauf pour les rites qui exigent son retrait

- distance entre les personnes

- le geste de paix, s’il est proposé, se fait par une salutation

- communion uniquement dans la main

- pas d’attroupement à la sortie

Je renouvelle aussi la demande faite aux chorales de s’abstenir jusqu’au 15 décembre, tant pour les répétitions que pour les célébrations.

Si la catéchèse et l’aumônerie ne peuvent prévoir de rassemblement d’enfants et de jeunes, il est possible de les inviter à une célébration à l’église, en respectant les normes rappelées ci-dessus.

Les confessions sont possibles, dans le respect des mêmes mesures sanitaires de prudence.

J’invite chacun à faire preuve de loyauté, laissant de côté sa prétention à définir le droit, ce qui est bien et ce qui est mal, ou à se rebeller ostensiblement. Il en va de notre crédibilité institutionnelle et de nos célébrations de Noël. De même, la charité et l’esprit de paix devront triompher de tous nos égoïsmes.

Pendant ce temps de l’Avent, je redis quelques propositions concrètes pour progresser spirituellement et se préparer de façon authentique à la fête de la Nativité :

- prendre quelques minutes chaque jour pour lire l’Evangile

- participer à la messe en semaine

- se donner le temps de célébrer le sacrement de pénitence et réconciliation

- vivre dans la sobriété

- rencontrer le Christ dans « le plus petit d’entre mes frères », comme le dit Jésus (Mt 25) en donnant un verre d’eau, en donnant à manger, en rendant visite…

- en témoignant de la grande espérance du salut

Étant toujours en Vigipirate urgence attentats, je vous demande :

- de transmettre au secrétariat de l’évêché avant vendredi 4 décembre à 12h tous les lieux et horaires des célébrations.

- de demeurer vigilants en toute circonstance, tout particulièrement les personnes désignées pour cela : à l’entrée de l’église, et pendant la célébration.

- de garder les presbytères et maisons paroissiales fermés à clé, et de n’accueillir que les personnes clairement identifiées.

Je prie pour vous et vous confie au Seigneur qui vient à notre rencontre.

Venez Divin Messie !

 

                                                                                                                                                                                   +François Touvet,

                                                                                                                                                           Évêque de Châlons

Paroisse de Saint Memmie              Diocèse de Châlons en Champagne

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square

ANNONCER A TOUS LA BONNE NOUVELLE

Monseigneur Gilbert LOUIS

Evêque de Châlons