Christ-roi.jpg

QUEL ROI ES - TU ,

SEIGNEUR ?

La fête du Christ-Roi de l'univers clôt l'année liturgique B. Aujourd'hui, nous célébrons celui qui n'est pas roi à la manière des princes, des potentats de ce monde mais qui s'abaisse et donne sa vie pour tous, afin que tous nous régnions dans la gloire à ses côtés. Le baptême nous fait entrer dans son royaume nous dit Saint Paul.

Jésus est le moyen le plus direct, le guide le plus sûr, pour qu'advienne le royaume dont il est roi, dont ii est signe. Si l'on veut connaître quel roi est Dieu et quel est son royaume ? Il faut écouter ce que dit Jésus, regarder ce qu'il fait.

Le royaume dont le Christ est roi, c'est le lieu où l'autre a du prix pour ce qu'il est, où l'on prend soin de l'autre, où l'on existe aux yeux d'un autre ; où chacun est reconnu ; où la vie de chacun ne laisse pas indifférent. Un royaume où le pouvoir est de servir, de partager, de consoler, de compatir.

La royauté de Jésus est comme un défi et une interpellation par rapport à la manière dont les hommes exercent leur pouvoir. Alors que beaucoup de dirigeants du monde recourent à la violence, au mensonge, aux promesses et aux honneurs pour faire sentir leur pouvoir. La plupart d'entre eux sont attirés par le pouvoir et l'argent que par l'attention à leurs sujets qui sont plongés dans le chômage, la misère, la précarité.

Mais la royauté du Christ s'exerce dans la donation totale de soi, par amour pour les hommes qu'il est venu sauver. Son pouvoir est éternel, il ne dépend ni de plébiscite, ni du suffrage universel, ni de mandat, ni de transition.

Certains dirigeants veulent un monde axé sur la violence, la dictature, le prestige, l'orgueil, la division, la mort, le conflit. Nous croyons à un roi qui n'a ni armée, ni garde, est né dans la pauvreté extrême, vécu dans le renoncement total par rapport aux biens matériels, et est mort dans un grand dénuement.

Les armes que le Christ utilise pour défendre sa royauté ont pour nom la bienveillance, la tendresse, la justice, la paix, le pardon, la réconciliation, l'amour, le regard qui réconforte, la parole qui soulage, la main tendue qui sauve, l'agenouillement qui permet à l'autre de se relever et de se tenir debout.

Chacun de nous a un rôle important pour construire un royaume à la manière du Christ. Le royaume de Dieu est parmi nous quand l'amour triomphe.

BONNE FETE DU CHRIST-ROI !

 

                                                                                                                                                     Père Théophile MAMPUYA

Paroisse de Saint Memmie             
                                                     Diocèse de Châlons en Champagne