Communiqué n°8 du 20 mai 2020

Aux fidèles et au clergé du diocèse de Châlons,

Au lendemain de la « messe en voiture » qui a rassemblé de nombreux fidèles et a été relatée dans le monde entier par la presse, nous avons pris connaissance avec joie ce lundi 18 mai de la décision du Conseil d’État affirmant que le décret du 11 mai 2020 porte une « atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte ». Avant 8 jours, le Premier Ministre doit revoir les mesures concernant les rassemblements et les réunions dans les lieux de culte. La Conférence des Évêques de France a publié dès lundi soir ce communiqué :

« La Conférence des évêques de France prend acte de l’ordonnance rendue par le juge des référés du Conseil d’État qui ordonne au Gouvernement de lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte et d’édicter à sa place des mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires et appropriées en ce début de "déconfinement".

Cette ordonnance va dans le sens de la lettre écrite par le Président de la Conférence des évêques de France, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, au Premier Ministre vendredi 15 mai. La Conférence des évêques de France attend donc maintenant la révision du décret du 11 mai que le Premier Ministre a huit jours pour opérer.

À partir de la révision de ce décret des célébrations seront possibles, respectant les règles sanitaires communiquées en réponse aux propositions faites par la Conférence des évêques de France. »

Je souhaite redire à tous que la décision du Conseil d’État n’invalide pas les mesures actuellement en vigueur tant que le décret n° 2020-545 du 11 mai 2020 n’est pas modifié. Les modifications indiqueront les allègements aux mesures de restriction jugées disproportionnées par la Haute juridiction. Nous ne devons pas nous attendre à une autorisation sans limite et sans mesure-barrière.

Dans l’immédiat, je précise que rien à ce jour ne nous permet de programmer des célébrations dans nos églises ce Jeudi 21 mai (Ascension du Seigneur) et ce Dimanche 24 mai. Dès que le décret modifié sera publié au Journal Officiel de la République Française, je préciserai comment nous mettrons en œuvre dans le diocèse de Châlons les mesures préconisées par la Conférence des Évêques de France dans le cadre du dialogue maintenu avec le gouvernement. Nous pouvons seulement espérer que ce sera pour la Pentecôte. Il faut d’ores et déjà se préparer dans chaque paroisse en réfléchissant au choix des églises les plus vastes, au marquage des places assises sur les bancs ou à l’éloignement des chaises, au marquage au sol, à l’affichage des consignes, au balisage de l’entrée et de la sortie, au distributeur de gel hydro-alcoolique, aux précautions à prendre en sacristie, etc. Si le décret venait à être modifié avant Dimanche, je vous indiquerais alors l’attitude à adopter.

Pour le Dimanche 24 mai, j’invite donc tous les fidèles à venir participer à l’Eucharistie sur le parking du Capitole à Châlons. La « messe en voiture » a été une très belle expérience spirituelle et ecclésiale. Elle aura un caractère diocésain plus marqué : plutôt que de célébrer la messe chrismale à huis clos à la cathédrale le 26 mai, j’ai décidé, après avoir entendu le conseil épiscopal, de bénir les Saintes Huiles et consacrer le Saint-Chrême ce Dimanche 24 mai (J’irai les distribuer dans les paroisses dans les jours et les semaines qui viennent). J’invite donc le peuple de Dieu à se mobiliser pour venir en voiture, à relayer l’invitation. Et je demande aux prêtres de préférer cette concélébration à toute célébration privée ou filmée. Tout le monde a dit combien la privation d’assemblée pendant 2 mois a été difficile à vivre : voilà une belle occasion de retrouver le peuple de Dieu rassemblé autour de ses pasteurs. Et c’est un extraordinaire témoignage de foi, d’unité et de civisme que l’Église Catholique donne ainsi au monde entier.

J’ai bien conscience que cette « messe en voiture » ne peut satisfaire tout le monde. Comme chaque Dimanche, il y a des personnes qui n’ont pas de voiture et ne peuvent se déplacer, des malades qui restent chez eux, des familles nombreuses qui ont dû faire des choix. Tous les absents étaient présents dans la prière des participants, et le seront encore ce Dimanche, tout particulièrement les malades et les soignants, les familles en deuil, ceux qui ont mal vécu le confinement et peinent à en sortir, ceux qui subissent de plein fouet les conséquences économiques et sociales de cette crise sanitaire.

Tout s’est fort bien déroulé, et je tiens à remercier vivement toutes les équipes qui ont permis aux participants de vivre l’événement en toute sécurité, dans la joie et la paix (communication et radio, installation matérielle, préparation et déroulement de la liturgie, accueil et stationnement des voitures, poste de secours, etc). Une réunion complémentaire en préfecture a validé et consolidé cette semaine les mesures déployées.

Ce vendredi 22 mai, nous débuterons une neuvaine diocésaine pour préparer nos cœurs à recevoir le Saint-Esprit le jour de Pentecôte. Je serai heureux d’être en communion avec vous tous dans cette immense chaîne de prière. Et je vous encourage vivement à y participer.

A Dimanche au Capitole en Champagne !

 

                                                                                                                                                   + François Touvet
                                                                                                                                                      Évêque de Châlons

Paroisse de Saint Memmie              Diocèse de Châlons en Champagne

  • facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square

ANNONCER A TOUS LA BONNE NOUVELLE

Monseigneur Gilbert LOUIS

Evêque de Châlons